Anticiper et préparer d'éventuelles questions d'entretien d'embauche

Publié par Molesse Van Vlasselaer

La préparation empêche de mauvaises performances et une préparation approfondie vous évite de perdre la tête quand des questions «plus difficiles» sont posées lors de votre entretien d'embauche.


"Quelle est votre plus grande faiblesse?"

Les recruteurs peuvent faire preuve de beaucoup de créativité en posant des questions difficiles. Et à un moment donné, au cours de votre entretien, vous pourriez même vous sentir mal, car, vous vous êtes préparé - vous avez appris tout ce que vous pouviez sur la description de poste, l'intervieweur, la société - et vous voilà,  accablé(e) par une question dont vous ignorer la réponse. La préparation empêche de mauvaises performances et une préparation approfondie vous évite de perdre la tête quand des questions «plus difficiles» sont posées lors de votre entretien d'embauche.

La connaissance

Le vrai pouvoir, c’est la connaissance. Une porte ouverte extrêmement utile dans des cas particuliers comme celui-ci. Il est bon de savoir tout ce que vous pouvez sur la description de poste, mais essayez de tout savoir sur vos droits pendant votre entretien.

  • Vous avez le droit de prendre votre temps et d'examiner la question à votre aise. Pendant que vous faites ceci, essayez d’analyser la question. Décomposez-la ou rebondissez et posez une question au recruteur du type: «Pourquoi est-ce pertinent?». Ils pourraient dire qu'il ne s'agit que d'une question pour avoir une idée de quel type de personne vous êtes. C'est génial, parce que maintenant vous vous trouvez avec plus de possibilités.
  • Vous avez le droit de reformuler ou de paraphraser une question. Si vous vous retrouviez confus face à une question, vous pourriez gagner du temps en utilisant une technique de reformulation: Donc si je comprends bien,…
  • Vous avez le droit de décider de revenir à cette question plus tard dans l'entretien: "Pourrais-je y revenir car je voudrai réfléchir un peu à cette question".
  • Vous avez le droit d'admettre que vous ne connaissez pas la réponse à la question. Mieux vaut admettre ceci, plutôt que de commencer à paniquer en marmonnant des choses qui n’ont aucun sens, ou pire de mentir, simplement pour répondre à la question.

 

Authenticité

Quoi que vous fassiez, essayez de ne pas prétendre être quelqu'un que vous n'êtes pas. Soyez juste vous-même et soyez honnête, mais essaie en même temps de comprendre le but des questions d'entretien, ainsi que le sens et les différentes possibilités d'interprétation de vos propres réponses. Deuxièmement, sachez qu’il peut y avoir un décalage entre ce que vous voulez dire et la façon dont le recruteur interprète la réponse. La bonne réponse, s’il y en a une, est quelque chose qui contient : l’authenticité, l’honnêteté, la pertinence par rapport au but de la question, un ou plusieurs bénéfices pour une image positive de qui vous êtes (et non de qui vous n'êtes pas).

 

Préparation

La plupart des questions les plus « difficiles » posées par les recruteurs lors des entretiens se trouvent en ligne. Prenez votre temps à la maison pour réfléchir à ces questions. Si vous avez une certaine question, posez-vous la question suivante: «Quel est le but de cette question, qui suis-je et comment puis-je répondre à cette question afin de donner une image positive de qui je suis?» 

 

Voici quelques questions pour vous aider à démarrer:

1. Pourquoi voulez-vous ce travail?

2. Nommez trois forces et faiblesses relatives à vous-même.

3. Comment gérez-vous le stress?

 

Retour aux Nouvelles
Molesse Van Vlasselaer

A propos de Molesse Van Vlasselaer

J’ai fais mes premiers pas dans le monde du design et de graphisme alors que je n’étais qu’en secondaire. À ce moment là, je ne me rendais pas compte de l’impacte que ceci aurait sur ma carrière.

J’ai suivi mon bachelier en langue appliquée au campus anversois de la KU Leuven. J’y ai étudié le néerlandais, le français, et l’arabe, des langues que je pratiquerais également en Master. Dans mon Master en Communication Multilingue, j’ai appris, dans ces trois langues les théories derrière la communication interne, externe et interculturelle. Afin d’ajouter à mes expériences pédagogiques quelques expériences professionnelles, j’ai dépensé beaucoup de temps-libre à faire des jobs étudiants et des stages, dont deux jobs étudiants en RH, un stage en Marketing et un deuxième en communication externe.

Je reconnais l’importance de la récolte de connaissances du monde. Pendant les différents étés de ma période estudiantine je voyageais à l’étranger pour y suivre des cours d’été: cours de langues, bien sûr, mais également des cours portant sur des thématiques politiques, économiques ou culturelles suscitaient mon intérêt. Par exemple, une fois,  j’ai suivi un cours auprès de l’Université Ludwig-Maximilien à Munich sur les défies socio-économiques et politiques dans le Moyen-Orient.

Je voyais l’intersection (communication et RH) dans la fonction de Communication Officer et Assistant de Recrutement chez Rainbow Resources Group. C’est la raison pour laquelle j’ai postulé pour la fonction et il cela me fait plaisir de pouvoir contribuer au narratif de Rainbow.

Contactez Molesse Van Vlasselaer

Deze website maakt gebruik van cookies! Meer details over onze cookies kan je terugvinden in ons cookiebeleid